ABONNEZ-VOUS
À l’origine de Tinder® : la méthode derrière nos Matchs

 

On nous pose souvent des questions sur l’algorithme de Tinder. Comment les profils recommandés sont-ils classés ? Et pourquoi ? Y a-t-il un moyen de contourner le système pour obtenir plus de Matchs ? C’est quoi le Elo Score ? Bon, on ne peut pas vraiment te dévoiler nos ingrédients secrets, mais on peut quand même te donner les grandes lignes de la recette.

Ce qui compte le plus

Tu veux un scoop ? Ce qui fait vraiment la différence pour améliorer tes chances de Matcher sur Tinder, c’est… d’utiliser l’appli.

Les profils actifs ont la priorité, et tu as encore plus de chances de Matcher avec les profils connectés en même temps que toi. Le but, c’est pas de te faire perdre ton temps avec des personnes inactives, mais que tu puisses discuter, puis rencontrer tes Matchs IRL. Quoi de mieux que d’entamer une conversation tout de suite après avoir matché ? En utilisant l’appli régulièrement, tu améliores ton expérience : tu vois plus de profils et tu matches plus souvent. C’est la partie la plus importante de notre algorithme, et elle dépend entièrement de toi.

Ton utilisation de l’appli Tinder nous aide aussi à te proposer de meilleurs Matchs potentiels. C’est la base des algorithmes.

Quoi d’autre ?

L’appli Tinder ne te demande pas beaucoup d’infos : tu peux te lancer en renseignant juste ton emplacement, ton genre et tes préférences en matière d’âge, de distance et de genre. La proximité géographique est un facteur clé : c’est toujours sympa de rencontrer quelqu’un dans ton quartier, ça fait déjà des points communs. C’est pourquoi on tient compte de la distance entre ton Match potentiel et le lieu où tu te trouves. Mais il y a aussi certaines choses dont on se moque complètement…

Peu importe que tu sois blanc•he, noir•e, bleu•e ou vert•e (on ne stocke pas ces informations). Notre algorithme ne sait pas non plus si tu gagnes 10 € ou 10 millions par an. Et on ne te fera pas défiler toutes les paires d’yeux bleus en premier parce que ce sont soi-disant des yeux d’amoureux•ses. On se fiche des stéréotypes. Alors que tu fêtes Noël, Hanouka, l’Aïd, le carnaval, Diwali ou la Gay Pride, pour nous l’essentiel, c’est que tu participes à la bonne ambiance. Notre algorithme est conçu pour être tolérant et on adore ce qui en ressort.

C’est pas pour rien que le nombre de mariages mixtes a augmenté depuis le lancement de Tinder. On a même des émojis pour fêter ça.

Et selon ta localisation, tu peux voir tous les profils actifs qui entrent dans tes critères de genre et d’âge, dans le rayon que tu as spécifié, à condition bien sûr que tu correspondes aussi à leurs critères.

Tant de possibilités.

Tout ce que tu as toujours voulu savoir sur Elo

Il y a quelques années, l’idée d’un score Elo a beaucoup fait parler les membres de Tinder aussi bien que la presse. C’est parfois encore le cas aujourd’hui. Mais autant te le dire : Elo n’est plus d’actualité chez Tinder. C’est une mesure dépassée et notre technologie de pointe ne s’appuie plus dessus.

Mais Elo, c’était quoi au juste ? C’était une partie de notre algorithme qui analysait la façon dont les autres interagissaient avec ton profil. Alors que notre système de matching prend en compte ce que tu préfères et comment tu swipes (que ce soit à gauche ou à droite), il s’intéresse aussi aux préférences et aux comportements de tes Matchs potentiels. Sans ça, il ne ferait pas beaucoup de Matchs (plus de 30 milliards à ce jour, tout de même) et ne t’aiderait pas beaucoup à faire de nouvelles rencontres.

Cette partie de notre algorithme comparait donc les Swipes à gauche et à droite, et servait à te présenter des Matchs potentiels susceptibles de te correspondre en s’appuyant sur des similarités dans la façon dont les autres interagissaient avec des profils sur Tinder. En fonction de ces classifications, on obtenait un « score », c’est-à-dire un résultat chiffré qui pouvait ainsi être utilisé dans d’autres parties de notre algorithme.

Aujourd’hui, même si on doit toujours tenir compte des deux personnes qui swipent pour former un Match, on ne se sert plus de Elo. Notre système actuel ajuste les Matchs potentiels qui te sont proposés à chaque fois que quelqu’un swipe à gauche ou à droite sur ton profil, et le changement est effectif dans les 24 heures environ. Voilà, tu sais tout.

C’est tout, les ami•es

Le mystère est résolu : Tinder te permet de Matcher en se basant sur tes activités récentes, tes préférences et ta localisation, et ce, dans 190 pays. Alors, c’est parti : attrape ton téléphone, ouvre l’application et commence à Swiper.